THÉRAPIE GÉNIQUE - A & C

THÉRAPIE GÉNIQUE

Qu’est-ce que la thérapie génique?

La thérapie génique est un nouveau type de médecine dans lequel un matériau génétique est introduit dans des cellules pour corriger des gènes anormaux. Des gènes peuvent être insérés dans des cellules vivantes humaines en utilisant différents supports que l’on appelle également des vecteurs, tels que des vecteurs viraux, des vecteurs bactériens ou un ADN plasmidique. Des gènes fonctionnels sont apportés dans les cellules cibles du corps humain pour restaurer le fonctionnement normal de ces gènes anormaux.

 

  • Les vecteurs viraux : Les virus sont naturellement aptes à délivrer un matériel génétique dans des cellules hôtes. Ayant cette aptitude, les virus sont souvent modifiés pour transporter des gènes thérapeutiques dans des cellules malades, ce qui en fait donc des vecteurs idéaux pour la thérapie génique.
  • Les vecteurs bactériens : Des bactéries modifiées sont également utilisées pour transporter les gènes thérapeutiques dans les cellules cibles afin d’empêcher les cellules humaines cibles de provoquer des maladies infectieuses.
  • ADN plasmidique : Des molécules d’ADN circulaire (plasmides) peuvent être modifiées pour transporter des gènes thérapeutiques dans des cellules malades.

 

 

Comment la thérapie génique est-elle fabriquée?

La fabrication des produits de thérapie génique peut être grossièrement divisée en trois phases : le traitement d’amont au cours duquel les vecteurs et les gènes thérapeutiques sont produits, le traitement d’aval au cours duquel les vecteurs et les gènes thérapeutiques sont purifiés et le traitement de formulation au cours duquel les vecteurs contenant les gènes thérapeutiques sont transformés en un produit de thérapie génique injectable définitif.

 

Les matières premières et les excipients sont entièrement fabriqués selon les BPF, ce qui est essentiel pour éviter tout transfert d’impuretés dans les produits thérapeutiques finis et pour s’assurer que ces produits ne présenteront aucun risque pour la sécurité et l’efficacité du produit final de thérapie génique.

 

1. Traitement d’amont de la thérapie génique : Cette étape commence avec la préparation des milieux de cultures cellulaires pour la multiplication des virus vecteurs et des cellules. Ils sont essentiels pour l’obtention des gènes thérapeutiques qui cibleront les cellules humaines. Pour obtenir des vecteurs et des gènes thérapeutiques sécuritaires et efficaces, l’utilisation de matières premières et d’excipients de grade BPF est essentielle au traitement d’amont de la thérapie génique.

Différents types de matières premières sont utilisées dans les processus d’amont de la fabrication de la thérapie génique, notamment :

  • Une source d’énergie – Le milieu doit contenir des hydrates de carbone, tels que du saccharose de grade BPF, pour fournir l’énergie nécessaire à la multiplication des vecteurs viraux et/ou des gènes thérapeutiques.
  • Des minéraux et des sels – Des sels inorganiques sont utilisés pour maintenir la pression osmotique requise des milieux de culture. Le chlorure de sodium de grade BPF est largement utilisé comme sel inorganique dans le traitement d’amont.

 

2. Traitement d’aval de la thérapie génique : Une fois les vecteurs et gènes thérapeutiques obtenus en quantités suffisantes, ils sont filtrés pour éliminer les débris cellulaires. Les vecteurs viraux sont alors chargés avec les gènes thérapeutiques pour obtenir des ingrédients purs de thérapie génique biologiquement active. La purification est cruciale car elle affecte directement l’efficacité et l’innocuité de la formule finale.

Différents types de matières premières sont utilisées dans les processus d’aval de la fabrication de la thérapie génique, notamment :

  • Agents de lyse/purification – Ces agents sont utilisés pour causer la lyse des cellules et libérer les gènes thérapeutiques. Le PMSF de grade BPF est un agent de lyse largement employé dans la fabrication de la thérapie génique.
  • Tampons – Ils sont essentiels pour maintenir le pH des milieux de culture dans la plage requise. Certains des tampons employés dans la fabrication de la thérapie génique incluent différents tampons phosphates, des tampons de grade BPF Tris-HCl et Tris Base.

 

3. Le traitement de formulation : Pour fabriquer une formule de thérapie génique stable, sécuritaire et efficace, il faut utiliser différents excipients de grade BPF. Ces excipients de grade BPF jouent divers rôles dont celui d’agents stabilisants, d’agents ajustant la pression osmotique, des lyoprotecteurs et des agents de conservation.

Les types de matières premières utilisées dans la formulation de la thérapie génique sont notamment :

  • Des agents stabilisateurs – Ces agents servent à stabiliser des protéines par nature instables ainsi que d’autres substances biologiques. Parmi les agents stabilisateurs utilisés dans les formulations finales de la thérapie génique, il y a notamment le PEG 400, le polysorbate 80 et le DMSO, tous de grade BPF.
  • Les agents de conservation – Ils sont souvent utilisés dans les formulations de thérapie génique pour empêcher la croissance de germes pathogènes tels que des bactéries ou des champignons. Parmi les agents de conservation largement utilisés, il y a le 2-phénoxyéthanol, le thimérosal, le chlorure de benzalkonium, le phénol liquéfié et le formaldéhyde, tous de grade BPF.
  • Ajusteurs de la pression osmotique – Les formulations de thérapie génique doivent être isotoniques aux liquides corporels au point d’administration. Le chlorure de sodium et le chlorure de calcium de grades BPF sont habituellement utilisés pour ajuster la pression osmotique.
  • Les lyoprotecteurs – Il s’agit d’agents utilisés pour empêcher la dégradation des gènes biologiquement actifs lorsqu’ils sont soumis à un processus de lyophilisation. Le saccharose de grade BPF est un exemple de lyoprotecteur abondamment utilisés dans les formulations de thérapie génique.

 

 

Pourquoi les excipients de grade BPF sont-ils préférés dans la fabrication de la thérapie génique? 

 

  • Grade de qualité pharmaceutique : Le grade BPF, tels que les excipients de qualité pharmaceutique sont conformes à des normes bien établies fixées dans les pharmacopées telles que l’USP, l’EP, la BP et la JP. Ces normes pharmaceutiques rigoureuses garantissent des produits de la plus haute qualité possible.
  • Homogénéité et traçabilité : Les excipients de grade BPF procurent l’homogénéité et la traçabilité des matières premières entrant dans les processus de fabrication et dans les formulations définitives de thérapie génique. Du point de vue de la qualité biopharmaceutique, l’homogénéité et la traçabilité sont cruciales pour établir la solidité des processus de fabrication et la qualité des produits.
  • Assurance et conformité de l’approvisionnement : Les produits de thérapie génique utilisent des ingrédients multiples et nécessitent un approvisionnement de qualité, stable, de ces ingrédients tout en se conformant à la réglementation.
  • Conditionnement conforme aux BPF (matériau d’emballage convenable) : Un conditionnement et un reconditionnement de grade BPF est essentiel pour maintenir la qualité pharmaceutique des excipients. Les matériaux utilisés pour le conditionnement doivent respecter les normes de conditionnement des BPF pour garantir une utilisation sécuritaire et efficace des formulations finales.

 

A&C est au service du marché biopharmaceutique depuis plus de 50 ans. Nous fournissons aux fabricants de produits de thérapie génique une large gamme d’excipients, de produits intermédiaires, de solutions de traitement (tous de grade BPF) dans le monde entier. Nos matières premières de grade BPF sont utilisés dans une gamme de nouveaux produits de thérapie génique par certaines des plus importantes sociétés biopharmaceutiques dans le monde.

 

Nous offrons aussi un développement sur mesure d’excipients de niche et nouveaux conformes aux BPF, une fabrication BPF sur mesure, un conditionnement selon les normes BPF et un reconditionnement des matériaux bruts liquides et en poudre. Chez A&C, nous offrons des solutions sur mesure respectueuses des BPF pour les excipients et les matières premières, depuis les stades précoces du développement de la formulation jusqu’à l’approvisionnement de niveau commercial pour les derniers stades de la mise en marché.

 

Glossaire des abréviations et acronymes :

BPF – Bonnes pratiques de fabrication

ADN – acide désoxyribonucléique

Tris – chlorhydrate de trométhamine

PEG 400 – polyéthylène glycol 400

DMSO – diméthylsulfoxyde

USP – pharmacopée des États-Unis

EP – pharmacopée européenne

EP – pharmacopée du Royaume-Uni

JP – pharmacopée japonaise

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

18 − sept =

− 4 = 1