Cette saison, le vaccin contre la grippe développé à partir de cultures cellulaires est 20% plus efficace que le vaccin cultivé dans des œufs, dit le directeur de la FDA - A & C

Cette saison, le vaccin contre la grippe développé à partir de cultures cellulaires est 20% plus efficace que le vaccin cultivé dans des œufs, dit le directeur de la FDA

Dans le blogue Observations de l’industrie de notre site Web, A&C publie des articles écrits par des experts accrédités traitant de sujets connexes à notre industrie. Voici un aperçu du premier article: «Cette saison, le vaccin contre la grippe développé à partir de cultures cellulaires est 20% plus efficace que le vaccin cultivé dans des œufs, annonce le directeur de la FDA».

Cette saison, le commissaire de la FDA, Scott Gottlieb, rapporte que Flucelvax, le seul vaccin antigrippal développé à partir de cultures cellulaires aux États-Unis, semble avoir été 20% plus efficace que les vaccins standards mis au point dans les œufs. (Cité par STAT)

Cinq choses à savoir.

Gottlieb a mentionné le chiffre de 20% pour la première fois lors d’une audience du sous-comité du Congrès qui a eu lieu le 8 mars au sujet des omissions et des enquêtes concernant la gravité de la saison grippale cette année et la performance apparemment médiocre du vaccin contre la grippe saisonnière. Le directeur de la FDA a confirmé le chiffre dans une entrevue avec STAT après l’audience.
«Les données ne sont pas encore définitives, mais à date, je pense que l’efficacité du vaccin développé à partir de cultures cellulaires sera améliorée d’environ 20% par rapport aux vaccins cultivés à base d’œufs», a déclaré le Dr Gottlieb.

L’estimation provient des analystes de la FDA qui ont examiné les dossiers médicaux de 16 millions de bénéficiaires de l’assurance-santé (Medicare) afin de déterminer si les taux d’hospitalisation varient en fonction du type de vaccin et de la dose.
Bien que l’analyse effectuée par la FDA ne puisse pas décomposer les données par type de virus, la dominance de la souche H3N2 est probablement la principale raison pour laquelle la vaccination basée sur les cultures cellulaires a surpassé la vaccination à base d’œuf.

Lorsque les vaccins sont cultivés dans des œufs de poule, ils doivent s’adapter, et cela entraîne parfois des mutations. Ce fait semble être particulièrement fréquent dans le cas des éléments du H3N2. De nombreux experts soupçonnent que les vaccins cultivés dans des cultures cellulaires sont moins susceptibles de présenter des mutations; ce qui, selon STAT, peut contribuer à l’amélioration de l’efficacité.

Gottlieb a dit au comité du Congrès qu’il était encore trop tôt pour confirmer que les vaccins cultivés en culture cellulaire sont définitivement plus efficaces, faisant valoir que pendant d’autres années, le vaccin développé dans les œufs de poule était celui qui montrait une meilleure protection contre la grippe. Dr Gottlieb a déclaré que plus de recherches sont nécessaires pour confirmer ces faits, mais si les études confirment que le vaccin de culture cellulaire fonctionne mieux contre H3N2, la FDA pourrait «recommander que les éléments du H3N2 soient produits dans un processus à base de culture cellulaire alors que d’autres peuvent être produits dans des œufs. »

Cet article a été écrit par Brian Zimmerman de Beckers Hospital Review.
FÉVRIER 2018
Les fabricants de médicaments abandonnent la méthode par
lots fractionnés en faveur de la production continue
La tendance largement répandue à abandonner la production de médicaments par lots fractionnés fait doubler le marché des technologies de procédés en continu.

Traditionnellement, dans le domaine pharmaceutique, les médicaments sont produits par étapes, lot par lot, ce qui permet aux entreprises de moduler la production en fonction de la demande.

Cependant, de récentes tendances ont révélé que des entreprises pharmaceutiques plus importantes passent aux procédés en continu afin d’améliorer leur productivité.

Les étapes de production qui sont exécutées séquentiellement avec la méthode par lots fractionnés classique sont intégrées à un processus continu. Les ingrédients actifs sont produits dans des unités compactes et fermées, tirant parti des possibilités d’automatisation tout en minimisant les interventions manuelles.

Cette méthode permet aux unités de fabrication d’être utilisées en permanence, diminuant ainsi les fluctuations au niveau de la production, tout en créant des occasions d’effectuer des réactions qui ne pourraient pas être exécutées dans le cadre d’un traitement par lots fractionnés.

Dans le cas des produits pharmaceutiques, les technologies de procédés en continu fournissent des vitesses de développement supérieures et une sécurité de processus accrue lors de l’utilisation d’éléments chimiques dangereux.

Croissance du marché pour cette technologie

Selon Transparency Market Research, on s’attend à ce que le marché des technologies de procédés en continu, qui représentait 1,74 milliard de dollars américains en 2016, atteigne 3 693 milliards de dollars américains en 2025.

L’Europe, qui est la région dominante, représentait une part de marché de 35% en 2016. Cela s’explique principalement par la disponibilité précoce de technologies de pointe ainsi qu’à un plus grand nombre de fournisseurs de technologie dans la région.

Les produits biologiques en tête du marché

Le principal segment d’application pour cette technologie réside dans les produits biologiques, représentant environ 35% du marché, et est suivi par les ingrédients pharmaceutiques actifs.

Le besoin d’accélérer la mise sur le marché dans le contexte de la biofabrication alimente l’acceptation et la mise en œuvre de systèmes à usage unique dans les lignes de fabrication, malgré les possibilités de complications.

L’utilisation d’équipements de procédés biotechnologiques à usage unique accroît l’efficacité de la production et diminue souvent le coût, en particulier lors des étapes préliminaires de recherche et développement.

Certains se sont totalement engagés à se défaire de l’équipement en acier inoxydable, et aspirer à disposer de lignes de fabrication entièrement jetables un jour.

** This article was written by Chanice Henry from Pharma IQ. **

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 + vingt =

7 + 1 =